Laboratoire Société Environnement Territoire (SET)


N°18 / L'ici et l'ailleurs

Hégoa n°18160 p. 15 €

L'ici et l'ailleurs qualifient ensemble une territorialité dont la clôture est sans cesse remise en question. L'ailleurs, terme d'ouverture, oblige à se déplacer dans d'autres modes de pensée que ceux que la pratique strictement rationnelle moderne a imposés. Il introduit, à côté de l'objectivité, la subjectivité, la recherche du sens de l'espace - qu'il soit dans le permanent ou dans le mouvement - partout la création.

Comment alors dire et écrire, entre objectivité et subjectivité, la complexité des liens, à la fois sédentaires et nomades, de l'homme et de la terre ? Or si l'art informe en même temps qu'il reflète les relations de l'homme et de l'espace, pourquoi ne pas regarder du côté de ses multiples langages, exprimant tant l'observation que les sensations. C'est ce qui est tenté ici avec l'écriture de Kenneth White, emplie de sensations, d'images, de couleurs, de saveurs, d'odeurs, de rythmes, de mouvement, de sons, de silence , de savoir aussi. C'est la géopoétique. Mais elle n'a pas vocation à devenir un modèle. Reste alors un désir et problablement un besoin, pour se faire mieux comprendre, de dire et d'écrire autrement, car dire et écrire, c'est aussi agir.